Publicité
7 juin 2016 - 16:39 | Mis à jour : 16:47

Maison patrimoniale : Notre-Dame-du-Portage entame des procédures légales

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 12

La Municipalité de Notre-Dame-du-Portage a mandaté une firme d’avocats en séance du conseil le 6 juin afin de faire arrêter les travaux d’un citoyen qui a décidé de reconstruire une maison sans posséder de permis au 720, route du Fleuve.

La résidence patrimoniale datant du 19e siècle, portant le nom de Maison Boucher-April, avait été démolie par son propriétaire Sébastien April le 10 mai, alors qu’il ne disposait que d’un permis de rénovation. La demande de permis de construction a finalement été logée à la Municipalité, mais elle doit suivre un cours légal avant d’être adoptée. M. April devra attendre la décision du conseil le 4 juillet avant l’émission du permis approprié.

La Municipalité a également émis un avis de motion puisqu’elle souhaite travailler sur un projet de règlement encadrant la démolition de bâtiments sur son territoire. «Déjà, nous annonçons nos couleurs. La loi prévoit jusqu’à 25 000$ d’amende, nous voulons muscler notre règlementation», a commenté le maire de Notre-Dame-du-Portage, Vincent More. Il admet que la version du Plan d’implantation et d’intégration architecturale n’était pas à jour, et souhaite que le citoyen se conforme à la règlementation. M. More espère que le nouveau règlement concernant la démolition de bâtiments entre en vigueur dès l’automne.

Publicité