Publicité
2 juin 2016 - 16:48

La traverse du lac Témiscouata à nouveau dans l’eau trouble

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3

Un reportage d’Ici Radio-Canada a rappelé à bien des gens que le service de traversier entre la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac et la Municipalité de Saint-Juste-du-Lac est bien fragile. L’argent du gouvernement du Québec tarde à venir et un déficit de 79 000 $ en 2015 rendent la situation critique.

Le journaliste Patrick Bergeron rapporte les propos de la présidente de la Corporation de la traverse du lac Témiscouata, Annette Rousseau, qui soutient que son organisme ne peut pas s’endetter davantage et que les municipalités n’ont pas à payer ce déficit. La reprise du service passe donc par la confirmation d’une aide financière gouvernementale, une décision qui n’arrive pas à quai et met en péril le service.

Le reportage permet également de constater que Mme Rousseau n’apprécie pas la façon de faire du bureau du ministre Jean D’Amour. On lui aurait conseillé de ne pas s’adresser aux médias, un malentendu selon le bureau de M. D’Amour. Info-Dimanche a laissé un message à Mme Rousseau, également conseillère municipale à Témiscouata-sur-le-Lac, afin d’obtenir des explications, mais sans succès.

Rappelons que la MRC de Témiscouata a accepté de verser une somme de 40 000 $ par année sur une période de trois ans pour maintenir le service.

Denis Ouellet, directeur général du parc national du Lac-Témiscouata, a commenté la situation. «Je suis un optimiste, j’ai confiance que l’on puisse maintenir le service du traversier Le Corégone. Nous avons trois entrées au parc et tous les accès sont importants», a mentionné M. Ouellet.

 

Publicité