Publicité
4 juin 2016 - 06:33

Un répit pour la clientèle du CRDITED

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Dans le cadre de son stage de fin d’études au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement du Bas-Saint-Laurent, Édith April a mis sur pied un projet de salle d’apaisement pour la clientèle adulte, grâce à une collecte de fonds de 1 550$.

La jeune femme Cacouna, étudiante en Techniques d’éducation spécialisée à La Pocatière, souhaitait mettre en place ce projet afin de prévenir les désorganisations de la clientèle. «C’est quelque chose d’important pour eux, ils ont besoin d’une routine et n’aiment pas les imprévus. Ils vivent beaucoup d’anxiété, et c’est pour prévenir les explosion, les calmer afin d’éviter les désorganisations».

Cette salle leur permettra d’explorer leurs sens, avec des couvertures chauffantes, des ballons, des coussins, et du matériel spécialisé pour les calmer.

Édith April a cogné à la porte de 19 entreprises et 8 lui ont offert une réponse positive et ont accepté de contribuer au projet, que ce soit avec un don en argent, des rabais ou du matériel. Le projet de départ était évalué à plus de 2 900$, et elle a finalement amassé 1 550$.

«Les gens du CRDITED n’ont pas le temps ou les sous pour faire des recherches de financement comme cela, mais ça fait une grosse différence auprès des clients», a souligné Édith April. Elle a reçu du soutien de la part de la Fondation jeunesse Côte-du-Sud, du Club Rotary, de Promutuel, de la Caisse Desjardins et Villeray, de l’Hôtel Lévesque, du Centre Hi-Fi, de Pharmaprix et de Poitras Meubles Design.

 

 

 

Publicité