Publicité
1 juin 2016 - 10:00

Des institutions du Kamouraska unissent leurs voix dans le dossier OPTILAB

Le conseil de la MRC de Kamouraska, la Ville de La Pocatière et le Cégep de La Pocatière, maintes fois interpelés dans le dossier OPTILAB depuis les dernières semaines, ont tenu à sensibiliser le CISSS du Bas-Saint-Laurent sur l’importance du maintien de l’ensemble des services de l’Hôpital Notre-Dame- de-Fatima par l’envoi d’une lettre conjointe.

La démarche OPTILAB dont il est question est une démarche d’optimisation des services entreprise au sein des laboratoires de biologie médicale du Réseau de la santé et des services sociaux. Dans la foulée de cette réorganisation commandée par le ministère de la Santé et des Services sociaux, la majorité des examens de laboratoire effectuée à La Pocatière pourrait éventuellement être centralisée au laboratoire serveur de Rimouski. Le conseil de la MRC de Kamouraska, la Ville de La Pocatière et le Cégep de La Pocatière, ont tenu à agir dès maintenant et faire connaître leurs préoccupations au CISSS.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, mentionne que « Le Kamouraska est reconnu pour la qualité de vie unique qu’il offre à ses citoyens, on le constate particulièrement chez nous, par la présence de nombreuses institutions et centres de recherches de haut niveau. La présence de l’hôpital et des services qui y sont dispensés sont des atouts importants dans le contexte de recrutement de main-d’œuvre pour les entreprises spécialisées et institutions.»

Le préfet élu de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy, soutient «que le dossier OPTILAB nous a permis d’élargir notre réflexion sur l’ensemble des services qu’offrent notre centre hospitalier. Nous pensons qu’il est opportun d’établir, en amont avec le CISSS du Bas-Saint-Laurent, un dialogue franc et ouvert sur la question, puisque le maintien de la qualité et de la diversité des services de santé de notre centre hospitalier à La Pocatière est un levier de développement social et économique agissant bien au-delà du Kamouraska.»

Dans leur missive, les intervenants sensibilisent le CISSS au fait que le Cégep de La Pocatière offre le programme d’études « Soins infirmiers » et qu’à cet effet, le succès du programme est intimement lié à la diversité des services offerts à l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima.

«Notre programme d’études peut compter sur l’hôpital comme milieu de stage offrant une majorité des services enseignés au cours de la formation et cette synergie est importante dans le soutien de l’intérêt de la clientèle, d’autant plus que le Cégep accueille des étudiantes et étudiants inscrits au programme Baccalauréat en Soins infirmiers offert par l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), depuis l’automne dernier », a souligné Mme Marie-Claude Deschênes, directrice générale intérimaire et directrice des études du Cégep de La Pocatière.

Le conseil de la MRC de Kamouraska, la Ville de La Pocatière et le Cégep de La Pocatière ont d’ores et déjà demandé à rencontrer la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo.

 

Publicité