Publicité
31 mai 2016 - 10:18 | Mis à jour : 10:26

Résidence Reine-Antier

Roch Bernier fait toujours confiance à Bruno Bélanger

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Roch Bernier, propriétaire de la nouvelle Résidence Reine-Antier située dans l’ancienne Maison provinciale des Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffailles, a pris la décision de réembaucher Bruno Bélanger en tant que préposé.

M. Bélanger était l’ancien gardien de nuit de la Résidence du Havre à L’Isle-Verte, en poste lorsque l’incendie s’est déclaré, en janvier 2014. Il avait été durement écorché dans le rapport émis par le coroner Cyrille Delâge lors de l’enquête publique sur l’incendie. «Il est permis de questionner la crédibilité de ce témoin, dont la version des faits (sur certaines points) semble changer chaque fois qu’il est interrogé», peut-on y lire. Cependant, aucune accusation criminelle n’a été portée à son endroit par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

«Si je l’ai engagé, c’est parce que j’ai toujours confiance en lui. Je respecte les décisions des autres, alors je leur demande de faire de même», a commenté M. Bernier, qui est également propriétaire de la Résidence du Havre.  

OUVERTURE DE LA NOUVELLE RÉSIDENCE

Roch Bernier s’est montré particulièrement satisfait de l’évènement portes ouvertes tenu le 29 mai à la Résidence Reine-Antier. Il affirme que l’établissement a accueilli le double de personnes prévues. Cette nouvelle résidence destinée aux personnes semi-autonomes et pouvant accueillir des personnes autonomes compte une centaine de nouvelles places. Elle représente un investissement de près de 6M$. Le reliquaire du saint frère André a également été présenté à la chapelle pour l’occasion.

Publicité