Publicité
26 mai 2016 - 06:56 | Mis à jour : 08:43

Sa passion pour les courses de démolition ne plait pas à tous

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 13

La passion de Keven Doucet pour les courses de démolition ne plait pas à tous, plus particulièrement à l’un de ses voisins du Rang 2 à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, Jocelyn Bélanger. Ce dernier a porté plainte à la Municipalité pour l’accumulation de vieilles voitures et du bruit dérangeant.

«Il a un nombre considérable de voitures dans sa cour et nous sommes dans un secteur agricole. Quand il travaille après ses voitures, le soir et les fins de semaine, il y a beaucoup de bruit, c’est très désagréable», a souligné M. Bélanger. Ce dernier possède une framboisière de 10 000 plants juste à côté qui est accessible pour de l’auto-cueillette. «Je les ai entendus quatre ans, je ne les endure plus», a-t-il commenté.

Sa résidence n’est cependant pas la plus près de la propriété de M. Doucet. Les plus proches voisins de celui-ci n’ont pas voulu commenter la situation publiquement, espérant maintenir de bonnes relations avec tous les gens du voisinage.

15 VOITURES

«Je ne me fous pas de mes voisins. Je fais ça parce que j’aime les courses de démolition. Je fais également très attention à l’environnement; je veux acheter la maison et je ne veux pas que mes enfants jouent dans l’huile. L’Environnement est passé à tous les étés et ç’a toujours été correct. Oui j’utilise le ‘’buffer’’ dans le garage, mais pas à 20 h et 21 h. En fait, je prépare une voiture par fin de semaine. Quant à Jocelyn Bélanger, je fais de quoi qu’il n’aime pas; ça fait quatre ans que j’ai de la misère», a commenté Keven Doucet. Celui-ci nous a expliqué qu’il prépare 15 véhicules par été, soit cinq pour chacun des évènements auxquels il participe comme coureur, à Saint-Antonin, Pohénégamook et Saint-Donat-de-L’Islet. 

LA MUNICIPALITÉ

La mairesse de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, Sonia Larrivée, nous a mentionné que le dossier de M. Doucet était sous analyse par l’inspecteur municipal à la suite d’une plainte écrite. Notons cependant que la Municipalité peut agir seulement au niveau du nombre de véhicules présents dans la cour. À cet effet, Keven Doucet nous a confirmé qu’il ne gardera plus que cinq véhicules chez lui à la fois afin de les préparer pour les courses. «Il y en aura quatre dans mes garages et un à l’extérieur», a-t-il précisé. «Cette personne travaille pour la Municipalité, il n’aura pas de privilège», avait pris soin de préciser Mme Larrivée.

«Au niveau du bruit, ce n’est pas de notre ressort. Mais nous avons demandé à la Sûreté du Québec, par l’entremise de notre policier-parrain, de faire un suivi», a mentionné la mairesse.

Notons que Keven Doucet a déjà reçu une contravention de la SQ concernant le bruit. «J’ai eu une contravention, je voulais la contester en Cour municipale mais je n’ai pas pu me libérer de mon travail pour aller en Cour», a noté le mécanicien.

 

Publicité