Publicité
25 mai 2016 - 15:45

Nouvelle règlementation à respecter pour les fumeurs

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À compter du 26 mai, l'interdiction de fumer s'appliquera désormais aux terrasses des restaurants et des bars, dans les automobiles en présence d'enfants de moins de 16 ans, ainsi que près des terrains sportifs et de jeux. Cette disposition était inscrite dans le projet de loi 44 visant à renforcer la lutte contre le tabagisme, adopté le 26 novembre 2015. 

La loi étend par ailleurs le champ d’application de la Loi sur le tabac à la cigarette électronique en assimilant cette dernière au tabac. Il s'agit d'un pas en avant visant à protéger les jeunes des dangers de l'exposition à de la fumée secondaire. Cinq provinces (Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Alberta, Ontario, Nouveau-Brunswick) interdisent déjà de fumer sur les terrasses.
 
Selon Statistiques Canada, les enfants et adolescents du Québec sont considérablement plus exposés à la fumée de tabac que l'ensemble de la population canadienne. Par exemple, en 2014, le quart des jeunes Québécois âgés de 12 à 19 ans (25,2 %, ou près de 150 000) déclaraient avoir été exposés à la fumée secondaire dans les lieux publics, alors que ce taux était de 11,5 % pour l'ensemble des Canadiens.
 

 Le montant des amendes liées aux différentes infractions prévues à la Loi a également été augmenté. Par exemple, une personne qui fume dans un lieu où il est interdit de le faire peut maintenant recevoir une amende de 250 $ à 750 $, comparativement à 50 $ à 300 $, l'entrée en vigueur de la nouvelle législation.

En novembre 2016, d'autres mesures entreront en vigueur, dont notamment l'interdiction à tout adulte d'acheter des produits du tabac pour un mineur. En 2017, tel que prescrit par la Loi, les établissements de santé et de services sociaux ainsi que les établissements post-secondaires devront avoir adopté une politique visant la création d’environnement sans fumée au plus tard le 26 novembre.

Publicité

Commentez cet article