Publicité
16 mai 2016 - 13:28

Inauguration et bénédiction de la Croix du chemin des Raymond

Toutes les réactions 1

Rassemblés sous la pluie, près de 50 citoyens ont assisté dimanche dernier à l’inauguration et la bénédiction de la croix de chemin qui rappelle l’histoire du chemin des Raymond, à Rivière-du-Loup, habité depuis le milieu du 19e siècle.

En 2014, Réal Gagnon et son frère Jean-Paul Gagnon ont décidé de prendre le relai de leurs ancêtres et de convaincre des partenaires de restaurer ce legs et de le conserver pour les générations futures. Initiative des citoyens de cette partie du chemin des Raymond, connu aussi sous le nom du rang des P’tites Côtes, la croix de chemin a été complètement été restaurée grâce à l’intervention des familles souches du chemin des Raymond, de l’engagement financier des Chevaliers de Colomb du Conseil 2402 et de la Ville de Rivière-du-Loup.

Les descendants des familles Gagnon et Michaud étaient nombreux à s’être déplacés pour venir rendre hommage à la mémoire de leurs ancêtres qui ont entretenu la croix de chemin d’une génération à l’autre. Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, la conseillère, Sylvie Vignet, et le conseiller Gérald Plourde, se sont joints à leurs citoyens pour participer à cet événement plutôt rare à notre époque.

M. Gamache a souligné l’importance de cet ornement du paysage qui rappelle notre histoire religieuse et a félicité tous les bénévoles et les partenaires de ce projet : « Je suis heureux que la Ville de Rivière-du-Loup ait pu contribuer à ce projet de restauration et j’invite les citoyens à redécouvrir leur patrimoine religieux. Une table de lecture conçue en collaboration avec le Musée du Bas-Saint-Laurent vous y raconte l’histoire du rang à l’époque où on s’y arrêtait encore chaque jour pour faire un signe de la croix.»

Béatrice Michaud est ensuite venue raconter l’histoire de la croix qui lui a été transmise par sa famille de génération en génération. C’est sa grand-mère maternelle, Mme Denise Mailloux (1858-1934) qui a fait les ornements de la croix : le Sacré-Cœur et les instruments de la Passion qui ont été restaurés et réinstallés sur la croix actuelle.

Le curé de la paroisse Saint-Patrice, Odilon Hudon, a finalement procédé à la bénédiction de la croix de chemin. À l’abri de la pluie, la cérémonie s’est terminée au son des cantiques religieux chantés par des paroissiens fiers et heureux de cette belle réussite collective.

 

Publicité