Publicité
9 mai 2016 - 22:53 | Mis à jour : 10 mai 2016 - 14:08

Gaétan Gamache règle ses comptes avec la radio au conseil municipal

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 51

Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, a profité de son temps de parole lors du conseil municipal du lundi 9 mai pour revenir à la charge contre le département des nouvelles de CIEL FM et CIBM, dont il considère le travail «démagogique» et «irrespectueux» à son égard. 

Dans une lettre qu’il a lue en entier, M. Gamache a accusé le média parlé de « nuire aux citoyens » et au travail de la Ville. Il a du même coup invité les autres maires, la préfecture et les gens autour de la Ville de Rivière-du-Loup à faire de même. 

«À titre de maire, je constate qu’on s’amuse, depuis des années, à s’en prendre à la Ville, aux élus, au maire et à tout ce qui s’y apparente. Aujourd’hui, je veux répondre à cette radio qui, par son jeu, nuit à l’image de la ville, de la région et des citoyens. C’est inacceptable», a-t-il dit, d’entrée de jeu. 

Gaétan Gamache a réitéré qu’il ne collaborait plus avec le département des nouvelles de CIEL FM et CIBM appartenant au Groupe Radio Simard et qu’il allait poursuivre dans cette voie. Il a ajouté qu’il estimait ne pas avoir de temps à perdre avec un média « qui se moque des règles » et ce faisant, « se moque de la population ». 

«Nous ne sommes pas parfaits, n’avons jamais prétendu l’être, et nous savons que la critique fait partie du jeu. C’est la démagogie qui n’est pas du jeu et c’est pourquoi nous estimons plus responsable, plus productif et plus constructif de se consacrer aux autres médias», a déclaré le maire de Rivière-du-Loup. 

RÉACTIONS 

La démarche de Gaétan Gamache a causé de vives réactions dans la place Hélène-Dubé de l’école secondaire de Rivière-du-Loup où se tenait le conseil municipal. Présents, l’ex-conseiller Jean-Guy Dionne et le candidat à la mairie en 2012, Gaétan Frenette, ont questionné le maire, trouvant inconcevable son attitude. 

« Chacun des médias à son style, mais les citoyens sont assez intelligents pour juger de la question posée et de votre réponse. Vouloir censurer un média, c’est une insulte à l’intelligence des citoyens, M. Gamache. C’est comme ça que je le vois », a dit M. Frenette, demandant l’avis des conseillers. 

Visiblement, les six conseillers n’étaient pas tous au courant de l’annonce qu’allait faire leur collègue Gaétan Gamache. Steeve Drapeau, Sylvie Vignet et Mario Bastille se sont notamment tous les trois dit être « sous le choc » et n’ont pas voulu endosser sa décision de boycotter la radio. 

Mardi matin, à l'émission Bonjour Grand Portage, l'animateur Daniel St-Pierre est monté au front pour défendre l'intégrité journalistique de sa salle de nouvelles et la pertinence de ses interventions. 

L’administration Gamache et la radio CIEL FM n’en sont pas à leurs premières confrontations. À la fin janvier, la présidente de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), Lise Millette, a publié une lettre ouverte demandant au maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache de cesser ce qui semble être un boycottage des journalistes de CIEL et CIBM. Le maire s'était ensuite défendu dans une lettre. 

 

Publicité