Publicité
8 mai 2016 - 13:03

La passion des métiers, c’est contagieux!

Un peu plus de 500 personnes ont passé le pas de la porte du Pavillon-de-l’Avenir, le 30 avril dernier, pour découvrir ce qui se cache derrière les portes du 65, rue Sainte-Anne, à Rivière-du-Loup.

«De façon quasi unanime, les visiteurs avaient les mêmes commentaires : ils ont été impressionnés par la grandeur des installations, et non moins impressionnés par la passion qui anime les enseignants et les élèves du Pavillon», a mentionné le directeur du centre de formation professionnelle, Benoit Ouellet. Le thème de la journée, La passion du métier, était bien présent. 

Avant même d’entrer dans le centre, les passants pouvaient remarquer qu’un événement particulier s’y passait: d’imposants équipements lourds, finement polis pour l’occasion, habillaient la cours et brillaient au soleil. Une fois à l’intérieur, une ambiance festive régnait : sourires, musique et petites bouchées éveillaient les cinq sens. D’atelier en atelier, les visiteurs ont fait de belles découvertes, variées et instructives. Dans le secteur Techniques d’usinage, par exemple, des élèves ont réalisé des tâches pratiques, sous les yeux interrogateurs de ceux qui passaient par-là.

Dans le secteur Plomberie et chauffage, un élève a présenté son montage, qui illustrait la consommation d’eau au moment de tirer la chasse. Dans le secteur Soudage-montage, les plus hardies ont pu mettre leurs habiletés à l’épreuve en maniant les outils spécifiques au métier. C’est sans compter le secteur Santé, qui avait des allures d’hôpital miniature. Enfin, le simulateur de conduite automobile, conçu conjointement par quatre départements (Soudage-montage, Soutien informatique, Techniques d’usinage et Électromécanique de systèmes automatisés) a également attiré beaucoup de jeunes... Et de moins jeunes. 

Ces portes ouvertes concluaient la Semaine de l’emploi au Bas-Saint-Laurent. Elles permettaient même de rencontrer pas moins de 25 employeurs, présents sur les lieux, pour entretenir les visiteurs sur les possibilités offertes par les quelque 30 formations du Pavillon-de-l’Avenir. Le Service aux entreprises et à la main-d’œuvre a aussi fait part des possibilités de perfectionnement, qui s’offrent aux travailleurs déjà diplômés, ainsi qu’à toute la communauté, via le centre de formation professionnelle. 

 

Publicité