Publicité
5 mai 2016 - 06:55

Tommy Rossignol et son équipe au premier rang en Amérique

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le projet Beyond de l’Université de Sherbrooke, composé d’étudiants en génie électrique et en génie mécanique dont Tommy Rossignol de Rivière-du-Loup, a dominé le classement du Shell Eco-marathon Americas à Détroit au Michigan dans la catégorie prototype batterie électrique.

«Dès le début, nous savions qu'il s'agirait d'un projet d'envergure et que la tâche serait ardue. Il n'était pas simplement question de concevoir et construire un véhicule électrique pour participer au Shell Eco-marathon, mais bien de réaliser le meilleur», a commenté M. Rossignol. Les diplômés de la Faculté de génie ont non seulement épaté la galerie en efficacité énergétique, mais en plus, ils ont remporté le prix du meilleur design. Chaque prix était accompagné d’une bourse de 2 000 $.

L'équipe Beyond était composée de 9 autres étudiants en génie électrique et de 11 étudiants en génie mécanique, ainsi que la pilote une étudiante en génie biotechnologique. «Mon implication dans le projet était surtout au niveau de l'électronique de contrôle dans le véhicule. Avec l'aide de mes collègues, j'ai fait de la conception de circuits imprimés pour le véhicule. Ensuite, j'ai travaillé à la programmation du contrôleur de moteur. J'ai passé aussi beaucoup de temps à développer des outils pour mieux "débugguer" le véhicule, caractériser ses performances et l'améliorer. J'aimais également m'impliquer dans toutes les autres facettes du projet», a expliqué l’étudiant de Rivière-du-Loup.

UN PRODUIT NOVATEUR

Les étudiants devaient allier leurs compétences interdisciplinaires afin de rendre un produit performant, excitant et novateur. Tommy Rossignol y a consacré beaucoup d’énergie, 500 heures par session en plus de tout le travail effectué l'hiver dernier afin de finaliser le projet pour la compétition. «J'ai fait plusieurs nuits blanches et je ne voyais pas le temps passer tellement j'étais motivé et passionné par le projet», a-t-il souligné.

«Ce projet m'a apporté beaucoup de satisfactions, par exemple lorsque le véhicule a roulé pour la première fois. La plus grande restera lorsque nous étions à passer l'inspection technique électrique lors de la compétition ; le regard d'admiration et d'étonnement qu'avaient les juges lorsqu'on leur a montré tout ce que nous avions réalisé. Il faut dire que nous nous sommes presque immédiatement fait offrir des emplois», a raconté Tommy.

UN AVENIR PROMETTEUR

À propos de son futur travail, il poursuit sa réflexion : «Pour ce qui est de mes projets de carrière, je n'ai pas encore de plan, mais je suis confiant pour l'avenir. De plus en plus de belles portes s'ouvrent à moi à chaque implication comme avec Beyond. J'ai toujours voulu me diriger dans des domaines poussés, souvent à la limite de la fiction. Je dois également avouer que j'ai un faible pour la technologie en lien avec les transports, ce qui me permet de lier ma passion pour l'électronique et la mécanique.»

Après avoir étudié à La Pocatière en Technologie physique, il a terminé son baccalauréat en génie électrique à Sherbrooke en décembre 2015. Tommy Rossignol fait présentement sa maitrise avec le Groupe de recherche en appareillage médical de Sherbrooke. «Je vais me spécialiser en électronique de fine pointe, en conception de circuits intégrés et en intégration de microsystèmes. J'ai toujours participé à des concours d'inventions et d'ingénierie dès mon secondaire où je pouvais utiliser ma créativité pour faire les choses différemment afin de trouver de nouvelles solutions. Je dois détenir ça de mon père, qui a toujours été une source d'inspiration pour moi», a-t-il conclu.

Publicité