Publicité
1 mai 2016 - 12:04

Un journal pour voyager à travers le monde

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Des messages dans de simples cahiers ont parcouru des milliers de kilomètres jusqu’à leur prochaine destination, racontant à travers leurs pages les histoires de citoyens du monde. Ils permettent à des jeunes de la région de Rivière-du-Loup de voyager, tout en ayant les deux pieds dans leur salle de classe.

L’initiative des professeurs Alexandre Gaudreau, Julie Bourgoin et Nathalie Fortin, lancée en septembre dernier dans les écoles Saint-François et Joly de Rivière-du-Loup, le journal-voyageur, est beaucoup plus qu’un projet éducatif, il stimule l’ouverture sur le monde des enfants.

CINQ PAYS

Adélie Gauvin, élève dans la classe de M. Gaudreau a acheminé son journal à une famille québécoise établie en Thaïlande. De septembre à avril, il est passé entre les mains de quatre autres familles québécoises, établies en Australie, en Espagne, en Suisse et à l’Île de la Réunion. Celles-ci ont pris grand soin d’y décrire leur mode de vie, photographies à l’appui. « Je suis contente d’avoir pu visiter la Suisse avec mon journal, c’est un endroit où j’aimerais voyager prochainement», a commenté Adélie Gauvin, une élève de 6e année.

Un message d’instructions, écrit en trois langues, introduit le projet aux lecteurs. Il s’agit en quelque sorte d’une bouteille à la mer actualisée, lancée avec une adresse de retour. Sur le groupe de 25 élèves, trois d’entre eux avaient reçu leur journal, qui devait leur être retourné si trouvé au début du mois d’avril.

UN JOURNAL QUI FAIT DU CHEMIN

L’idée du journal-voyageur vient d’une communauté d’enseignants qui se partagent leurs bons coups sur les réseaux sociaux. «C’est en lien avec la mission internationale de l’école, mais c’était une initiative personnelle. Ça nous permet de faire écrire les élèves dans un contexte réel. Ils doivent se présenter, présenter leur pays. On espère que les journaux reviennent d’ici la fin de l’année scolaire», a commenté le professeur Alexandre Gaudreau de l’école primaire internationale Saint-François.

L’un de ses élèves a envoyé son journal au joueur de hockey Gabriel Bourque, à Nashville. Il lui est revenu avec un insigne des Blackhawks de Chicago, et était passé entre les mains de plusieurs joueurs professionnels de différentes équipes de la Ligue. «À chaque matin, ils ont hâte de voir si on a reçu une enveloppe avec l’un des journaux à l’intérieur. C’était la première année qu’on y  participait. Le projet sera sûrement reconduit l’an prochain», a constaté M. Gaudreau.

ÉCOLE JOLY

À l’école Joly, le projet a été réalisé, cette fois sous la forme d’une lettre dans laquelle les élèves se présentent. Envoyée au début de l’année, la date de retour était prévue pour le début du mois de mai. Lors passage Info Dimanche, un élève, Jérémie Larochelle a reçu une réponse, accompagnée de cinq autres correspondances d’adultes et de jeunes provenant d’un peu partout au Québec qui y étaient agrafées.  

Parmi les pages d’un de ces journaux de véritables trésors se cachent. Une dame qui a surmonté un AVC et est en rééducation livre un message de persévérance, soulignant l’importance de ne jamais lâcher.

À l’ère où toutes les escapades sont possibles du bout des doigts en quelques clics, la richesse d’un voyage réel et tangible à travers les pages d’un journal apporte un peu de magie à ces élèves.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo M. Gaudreau !

    Marcel Bérubé - 2016-05-01 17:18