Publicité
27 avril 2016 - 14:26

Acadie des terres et forêts en fête « déportée »

Daniel Goulet

Par Daniel Goulet, Journaliste

C’est une bombe qu’a annoncée le comité organisateur du spectacle Acadie des terres et forêts mardi soir. En effet, la 15e édition du spectacle n’aura pas lieu à l’endroit habituel, soit au théâtre du parc République à Saint-Jacques.

Le ministère du Tourisme, Patrimoine et Culture a dernièrement octroyé les locaux à un autre spectacle pour la prochaine saison estivale, soit celui de Jason Guerrette le Ploye Show. L’Acadie des terres et forêts a été présentée au théâtre depuis les 14 dernières années et a grandement contribué par son succès à l’amélioration de l’infrastructure.

« C’est une claque en plein visage que nous venons de recevoir du gouvernement. C’est à peine croyable. Il n’y pas eu d’appel d’offres qu’on peut appeler convenable, seulement une demande d’intention que nous avons fournie en bonne et due forme. Ensuite, nous apprenons que les locaux sont offerts à quelqu’un d’autre, sans qu’aucune raison nous soit transmise. Et tout ça après nos années de succès à cet endroit. Quelqu’un devra répondre de cette décision injuste », a promis le président du comité de promotion de l’Acadie des terres et forêts, Hugues Chiasson.

Même son de cloche de la part du producteur et comédien Étienne Deschênes qui a avoué avoir été ébranlé par cette nouvelle. Le spectacle devait tenir sa première le 13 juillet. Bien que le contrat de 10 ans signé comme entente avait expiré l’an dernier, M. Deschênes stipule qu’il était prêt à renouveler et s’est entendu avec les administrateurs du parc en 2015 pour la saison 2016.

« C’est notre 15e saison, la plus longue pour une troupe de théâtre au Nouveau-Brunswick. Nous accueillons plus de 5 000 spectateurs annuellement et depuis 2002, environ 110 000 amateurs de théâtre. C’est 350 représentations avec de jeunes talents de la région. Les retombées économiques sont importantes pour notre région. Nous avons fait notre preuve et maintenant il nous mette dehors. Nous avons une quinzaine de jeunes qui pourraient perdre leur emploi et aussi une belle occasion de travailler dans la culture acadienne. Je n’en reviens pas. Tout ça pour faire la place à une nouvelle conception que nous ne savons même pas si elle pourra atteindre notre succès. C’est pénible », s’est exprimé M. Deschênes lors de la conférence.
Une membre de la troupe, Sabah-Izayah Cyr, qui est avec le spectacle depuis six ans et joue depuis trois ans la célèbre Tante Blanche a commenté sur l’esprit de la troupe depuis que la nouvelle est tombée le 15 avril.

« Nous sommes consternés, tous. Personnellement, ça me touche beaucoup, car ce spectacle m’a tellement apporté. J’étais très timide et en jouant et en m’exprimant sur scène, j’ai appris à mieux interagir avec les gens. C’est quelque chose qui m’aidera toute ma vie dans plusieurs facettes et c’est L’Acadie des terres et forêts en fête qui m’a apporté cet état d’âme. De plus, ça me fait tellement de peine pour les jeunes de la troupe qui n’auront peut-être pas l’occasion de vivre cette expérience. C’est une situation très malheureuse », a confié avec émotion la jeune interprète.

Le comité a l’intention d’envoyer immédiatement une lettre officielle à la ministre de l’Éducation postsecondaire de la Formation et du Travail et députée de Madawaska-les-Lacs-Edmundston pour demander des explications sur cette surprenante décision de son gouvernement.

 

 

Publicité

Commentez cet article