Publicité
26 avril 2016 - 06:34

Le diocèse se tourne vers la Colombie

Toutes les réactions 1

Pour compenser la diminution du nombre de prêtres, plusieurs diocèses au Québec se tournent vers l’accueil de prêtres étrangers. Celui de Sainte-Anne n’échappe pas au mouvement. D’ici 2017, cinq prêtres colombiens pourraient venir grossir ses effectifs.

Le samedi 16 avril dernier, le diocèse de Sainte-Anne accueillait un nouveau diacre, Fernando Moreno, originaire de Colombie en Amérique du Sud. Son ordination est prévue le 17 septembre prochain à Rivière-du-Loup. « M. Moreno chemine depuis six ans vers le sacerdoce au sein de notre Église diocésaine », souligne Gaétan Godbout, responsable des communications au sein du diocèse. Deux autres séminaristes colombiens poursuivent leur formation. Yeisson Cortés Martinez et Cristian Rubiano devraient être ordonnés pour le diocèse de Sainte-Anne en 2018-2019. «L’objectif est d’accueillir cinq prêtres colombiens de façon à créer une certaine communauté», ajoute M. Godbout.

DERNIÈRE ÉTAPE

Âgé de 31 ans, Fernando Moreno a franchi avec le diaconat la dernière étape avant d’être ordonné prêtre. C’est à ce moment qu’il s’est engagé au célibat pour signifier le don qu’il a fait de sa personne au Christ. S’agenouillant devant Mgr Yvon Joseph Moreau, il a promis de « vivre en communion » avec lui ou ses successeurs « dans le respect et l’obéissance. »  Une fois ordonné, il deviendra le plus jeune prêtre du diocèse. La cérémonie avait lieu en l’église Saint-Patrice de Rivière-du-Loup.

Selon M. Godbout, l’Amérique du Sud ne vit pas comme nous une diminution importante du nombre de prêtres. Autrefois, souligne M. Godbout, on envoyait des prêtres en mission dans ces pays. Aujourd’hui, les rôles sont inversés, ce sont eux qui viennent en quelque sorte évangéliser le Québec. La pratique religieuse y est plus importante qu’ici, bien que les mentalités soient différentes, notamment quant à la place qu’occupe la femme au sein de l’Église, dit-il. À ce chapitre, Gaétan Godbout croit que M. Moreno s’adaptera facilement à notre culture.

Collaboration spéciale : Maurice Gagnon, Le Placoteux

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • une ceremonie digne du moyen age le clerge d un cote et les fideles de l autre comme cette eglise a de la misere a integrer les laiques et ainsi s ouvrir au st esprit

    clement - 2016-04-26 08:58