Publicité
17 avril 2016 - 06:04

DOSSIER - Retraite

La retraite, une nouvelle étape que l’on doit apprivoiser

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Saint-Arsène – Raymond Cadrin a pris sa retraite en 2008 après une carrière de 35 ans comme organisateur communautaire dans un CLSC. «Il faut aborder cette étape avec ouverture, considérer les avenues», a-t-il indiqué.

Le retraité, qui habite à Saint-Arsène, considère qu’il s’agit «d’une nouvelle étape de vie que l’on doit apprivoiser, pour qu’elle soit active mais pas étourdissante.» M. Cadrin a mentionné qu’il faut prendre le temps de s’arrêter un peu après avoir pris sa retraite et ensuite faire des choix.

Il considère également que c’est important de bien terminer sa période de travail, qu’elle soit satisfaisante jusqu’au bout. «J’ai toujours aimé le travail que j’ai fait. Je suis parti dans un meilleur esprit», a-t-il souligné.

«J’ai trouvé cela un peu difficile au début sur un point, l’image que les gens ont de nous comme retraité. ‘’Chanceux, ils ont juste du bon temps, ils ne font plus rien.’’ Ce genre de réflexion m’a dérangé, surtout quand tu viens du secteur public», a noté M. Cadrin.

COMMENT OCCUPER SON TEMPS?

«Quoi faire de nos journées? C’est un défi de définir comment on va occuper notre temps disponible et à tous les jours. Il faut se donner des points de repère, une routine dans le quotidien et à chaque jour un petit projet», a précisé M. Cadrin. «Moi, j’ai notamment suivi des cours d’espagnol, quelque chose que j’avais retardé. Ma conjointe et moi avons préparé nous-mêmes des projets de voyage. J’ai fait du pain, j’aime bien cuisiner. Pour un couple, c’est important que chacun garde des activités à faire seul. Il faut trouver un équilibre, du temps pour soi, du temps pour nos proches, enfants et petits-enfants, mais avec nos limites», a-t-il poursuivi. Le retraité fait aussi de l’activité physique pour se garder en forme : jogging, tennis et planche à neige.

DANS LA COMMUNAUTÉ

Après les activités personnelles et familiales, Raymond Cadrin s’implique dans sa communauté. Il participe notamment au Blogue citoyen du Bas-du-Fleuve de Communications communautaires des Portages que vous pouvez consulter sur le site web infodimanche.com. «J’avais le gout de donner un coup de main», a expliqué Raymond Cadrin.

Au printemps, il est très actif dans le comité organisateur du Symposium en arts visuels de Saint-Arsène qui aura lieu cette année du 29 avril au 1er mai. «Je m’implique dans cet évènement depuis quatre ans, c’est valorisant. J’ai un intérêt pour les arts», a expliqué le bénévole. «Je me mets des limites au niveau du bénévolat, un peu mais pas trop», a-t-il précisé.

SELON LES SAISONS

Le printemps est une saison occupée par le bénévolat pour Raymond Cadrin. L’été, il devient jardinier et bricoleur : «J’aime travailler manuellement, après ma maison qui a un certain âge, dans mon jardin et mes aménagements paysagers. Le contact de la terre, c’est stimulant, c’est santé» a-t-il soutenu. À l’automne, il donne un coup de main à son voisin pour préparer du bois de chauffage. «Depuis 15 ans en hiver, nous louons un chalet à Biencourt les fins de semaine pour faire des activités de plein air», a indiqué M. Cadrin.

«Je me sens bien, je considère que je vis une bonne et belle retraite. Il y a deux prérequis : la santé et la sécurité financière. Je me considère chanceux», a-t-il conclu.

 

 

Publicité

Commentez cet article