Publicité
13 avril 2016 - 06:58

Des comités de loisirs désertés

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 4

Rivière-du-Loup – Info Dimanche a appris que la Ville de Rivière-du-Loup a dû prendre sous son aile les mandats et les activités de l’OTJ de Saint-Ludger et de la Corporation des loisirs St-François Thibaudeau depuis le 1er janvier, par manque d’administrateurs.

Benoit Ouellet, directeur du service des loisirs de la Ville de Rivière-du-Loup confirme ces informations. «La structure de la Corporation des loisirs n’est pas capable de combler les postes de quartier. Les citoyens ne sont plus là, ce n’est plus la même dynamique qu’auparavant. Les gens s’impliquent davantage pour des causes ou des activités, mais ils ne sont pas intéressés par le côté administratif», a-t-il expliqué.

Cette décision est expliquée par le fait qu’il n’y avait plus assez d’administrateurs présents pour tenir des assemblées légales. La Ville de Rivière-du-Loup reprend donc temporairement les activités et offre son soutien aux comités de bénévoles.

Elle s’affaire présentement à réviser les mécanismes des organismes de loisirs de la Ville, afin de trouver une solution viable pour les citoyens. Les activités de l’OTJ et de la Corporation sont maintenues, mais le mode d’opération demeure à changer dans les plus brefs délais.

«Nous regardons pour une dissolution ou une fusion, pour le moment toutes les options sont sur la table. Comment peut-on continuer d’opérer les services ? Devrait-on mettre sur pied des comités de citoyens ? Ce sont des questions auxquelles nous allons tenter de répondre», a expliqué M. Ouellet.

Ce dernier espère être en mesure de proposer un modèle permettant de maintenir l’offre de services aux citoyens de Rivière-du-Loup et au conseil de ville à l’été.

 

Publicité