Publicité
7 avril 2016 - 08:40 | Mis à jour : 12:12

Premier Tech réagit à une chronique du Journal de Québec

Toutes les réactions 16

Rivière-du-Loup - Nous souhaitons réagir à certains propos contenus dans une chronique de M. Michel Hébert intitulée « Une insouciance de trop » parue ce jour dans le Journal de Québec. M. Hébert y utilise les expressions « cravatés subventionnés » et « notables provinciaux » afin de parler de Premier Tech.

Premier Tech est une société privée québécoise fondée il y a maintenant 93 ans. Au total, plus de 3 250 personnes œuvrent à son succès à travers le monde et ce, dans 24 pays. Elle emploie aujourd’hui 1 300 personnes au Québec, dont 1 025 à son siège mondial de Rivière-du-Loup.

Premier Tech est créatrice d’emplois à valeur ajoutée et nos équipiers contribuent avec passion et énergie à la prospérité du Québec. Ils participent tous de manière importante à un environnement sain avec de multiples innovations, générant des découvertes qui rayonnent dans le monde. Premier Tech investit au Québec, coopérant ainsi à bâtir notre économie et à assurer une relève compétente.

Le personnel de Premier Tech occupe des emplois spécialisés dans des activités de pointe. Nous avons d’ailleurs plus de 200 personnes en recherche et développement à notre siège mondial de Rivière-du-Loup et employons plus de 250 ingénieurs au Québec. Premier Tech compte 38 usines de fabrication dans le monde, dont neuf situées au Québec.

Il importe également de mentionner que plus de 80 % des biens manufacturés au Québec par l’entreprise sont exportés dans les marchés étrangers et le savoir-faire québécois est ainsi salué aux quatre coins de la planète.

Nous avons travaillé en partenariat avec des agences gouvernementales et avons investi des sommes majeures pour des programmes visant essentiellement le développement de nouveaux produits et services, la commercialisation d’innovations et l’implantation de technologies manufacturières de pointe au Québec. Investissement Québec a récemment confirmé n’avoir subi « en aucune façon » des pressions du gouvernement dans le contexte de l’appui financier fait à Premier Tech et la recommandation d’Investissement Québec est celle qui a été entérinée par décret par le Conseil des ministres.

Premier Tech est pleinement engagée dans le respect des lois et des règles entourant toutes ses affaires. Elle est aussi engagée dans l’essor économique du Québec et dans le rayonnement de notre savoir-faire dans le monde.

Comme nous l’avons toujours fait, nous allons assumer nos responsabilités dans cette affaire et nous allons collaborer avec toutes les autorités impliquées. Nous ne pouvons toutefois tolérer qu’un épisode contextuel, sur lequel la lumière reste à faire, serve de prétexte à la diffusion d’insultes gratuites et de propos méprisants.

 

Publicité