Publicité
7 avril 2016 - 06:02 | Mis à jour : 07:35

Le Louperivois Alexandre Leclerc devant les Dragons

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Rivière-du-Loup – L’entrepreneur originaire de Rivière-du-Loup et fondateur de la Baconnerie de Québec, Alexandre Leclerc, sera de passage à l’émission Dans l’œil du dragon, ce lundi. Une expérience qui a été celle « d’une vie », a-t-il raconté à Info Dimanche. 

C’est l’équipe de recherche de l’émission qui a contacté le Louperivois pour l’inviter à prendre part au processus de sélection de la populaire émission. « C’est une idée que l’on considérait déjà, mais nous avons décidé de nous lancer quand nous avons eu un appel de l’équipe », a expliqué Alexandre Leclerc, mercredi. 

Après une série de quatre entrevues plus exigeantes les unes que les autres, le propriétaire de la Baconnerie aura finalement obtenu un laissez-passer pour tenter de charmer les Dragons Martin-Luc Archambault, Mitch Garber, Gilbert Rozon et Danièle Henkel. « C’est un gros show, une énorme machine. C’est un peu comme les ligues majeures, alors il faut être très bien préparé et avoir confiance en son produit », a décrit M. Leclerc.  

Normalement à l’aise en public, Alexandre Leclerc avoue qu’il n’a jamais été aussi stressé de sa vie qu’avant le début de l’enregistrement. « C’était très intimidant, mais j’ai trouvé ça génial. C’est une belle mise à l’épreuve pour un entrepreneur. »

Aura-t-il réussi à convaincre les Dragons du potentiel de son entreprise, la première spécialisée dans le bacon fumé au Québec, voire au Canada ? La question demeure évidemment sans réponse, jusqu’à la diffusion. « C’est certain que l’argent, c’est important, c’est le nerf de la guerre en affaires, mais j’étais à la recherche d’une expertise d’associé », a soutenu Alexandre Leclerc, qui était de l’aventure avec sa conjointe. 

DU BACON JUSQU’À RIVIÈRE-DU-LOUP?

Ouvert depuis juillet dans le quartier Limoilou, à Québec, la Baconnerie connaît un beau succès. Une expertise dans les partenariats et dans la mise en marché de grande échelle s’avèrerait des plus utiles pour l’homme d’affaires dans les prochains mois, puisqu’il parle déjà d’expansion. 

« C’est un projet que nous avons sur la table. Plusieurs restaurateurs de Québec apprêtent notre bacon et une épicerie en fait la vente. Nous voulons continuer dans cette voie […] Ma conjointe et moi sommes originaires de Rivière-du-Loup, alors c’est certain qu’on aimerait aussi en faire profiter les gens de chez nous. »

La Baconnerie offre plus d’une dizaine de saveurs de bacon, allant de miel et vinaigre balsamique, cajun, BBQ, bière noire et café, pour ne nommer que celles-là.

 

Publicité

Commentez cet article