Publicité
30 mars 2016 - 08:57 | Mis à jour : 09:06

Moïse Mayer va en appel

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 4

Rivière-du-Loup - L’ex-officier du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Moïse Mayer, débouté par le Tribunal administratif du travail du Québec, fait appel de la décision rendue le 22 janvier dernier.

Selon ce qu’a rapporté Ici Radio-Canada Bas-Saint-Laurent, l’avocat de l’ex-capitaine du SSIRDL avance que la juge Maryse Morin a commis des erreurs dans son jugement où toutes les plaintes de Moïse Mayer avaient été rejetées.

Dans le document déposé le 22 février dernier, Me Édouard Côté soutient que la juge devait se récuser après avoir pris part à un processus de conciliation entre les deux parties. Dans sa réponse, la Ville de Rivière-du-Loup réfute les arguments avancés par le clan Mayer.

En janvier dernier, Moïse Mayer n’avait pas caché sa déception face au rapport rendu par la juge. «Il y a beaucoup d'interrogation de ma part et de mon entourage. Je ne me reconnais pas dans le portrait que fait de moi la juge. Ça ne peut jamais être tout noir ou tout blanc, mais là, c'est tout noir. Quelque chose cloche», nous avait-il mentionné.

CONFLIT

Moïse Mayer a été embauché à titre de capitaine en aout 2010. Rapidement, des tensions qui ont ultimement dégénéré en conflit ouvert avec le directeur du SSIRDL sur la gestion de la caserne 14 et de certaines interventions incendie ont mené à un point de rupture.

Après avoir fait face à des mesures disciplinaires en 2013, et une suspension de trois mois en janvier 2014, M. Mayer a été congédié en avril de la même année. Il est aujourd'hui à l'emploi du Service incendie de Saint-Antonin, de Saint-Arsène, et de la MRC de Rivière-du-Loup.

 

Publicité