Publicité
17 mars 2016 - 06:57

Une vache donne naissance à des triplés à Saint-Arsène

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 3

Saint-Arsène - Fait rare, voire même exceptionnel, jeudi dernier, à la plus grande surprise de Claudie et de son père André Ouellet, une vache a donné naissance à des triplés à la ferme Claudie Ouellet 2005 de Saint-Arsène.

«Après un premier veau, mon père André le trouvait petit et il s’est dit qu’il pourrait bien y en avoir un autre. Il a alors aidé la vache à vêler une seconde fois. Nous avons laissé la mère et ses deux petits quelques minutes pour les laisser ensemble… Mais à notre retour, surprise, il y avait trois veaux !», s’est étonnée la productrice de bovins de boucherie, Claudie Ouellet.

Ainsi, la mère a donné naissance à une femelle et deux mâles. «Ils sont petits et il y en a un que nous devons faire boire, car il n’est pas assez vigoureux. Petits comme ça, ils demandent un peu plus de soin, mais comme la mère, ils vont bien.»

Il faut dire que la vache âgée de huit ans, une Charolais, est une habituée des naissances multiples. Cette ruminante particulière a donné vie à dix veaux en seulement six vêlages. «Il y a eu trois naissances simples, deux couples de jumeaux et cette année, des triplés !», explique Mme Ouellet.

Les veaux sont issus d’une saillie naturelle entre le taureau de race Simmental de la ferme et la vache lors d’une période de chaleur. La gestation s’est déroulée sans problème.

VÉTÉRINAIRE

Pour la médecin vétérinaire, la Dre Agnès Poitras, du Service vétérinaire des vallées au fleuve inc., rejointe par Info Dimanche, la naissance de triplés n’a rien d’anodin chez les bovins. «Issus d’une saillie naturelle de surcroit, et que les trois survivent, c’est très rare», a-t-elle confirmé.

La vétérinaire poursuit : «Lorsqu'une vache porte en elle trois veaux, il n’est pas que rare qu’il y ait une forme de congestion à la sortie de l’utérus. Malheureusement, cela entraine souvent la mort d’au moins un des veaux, ce qui rend l’histoire de Claudie encore plus spéciale.»

Selon ce que rapportait Radio-Canada dans un reportage de 2013, citant un expert en médecine vétérinaire de l'Université de la Saskatchewan à Saskatoon, «les bovins ont une chance sur 105 000 d'avoir des triplés.»

 

 

 

Publicité