Publicité
11 mars 2016 - 06:56 | Mis à jour : 08:32

Des constats sans prime ni quota à la SQ

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Rivière-du-Loup - La mise au jour des bonis liés aux quotas dont bénéficient les cadres du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n’ont pas manqué de faire réagir. Les réactions de malaise se sont succédées dans plusieurs sphères de la société, y compris chez les policiers. Mais à la Sûreté du Québec, des bonis aux officiers, mythe ou réalité ? Info Dimanche a posé la question.

«Je peux vous assurer qu’aucun type de bonis n’a cours au sein de la Sûreté du Québec. Les officiers n’ont droit à aucune prime de rendement de ce type», nous a confirmé la relationniste et sergente, Mélanie Dumaresq.

Même son de cloche du côté des officiers de la SQ contactés par Info Dimanche. «Ce n’est pas dans les gênes de l’institution. À mon sens, c’est unique au SPVM et je ne serais pas à l’aise avec cette façon de faire», a mentionné l’un d’eux.

PLAINTE

Une réticence qui a trouvé écho chez nos voisins du sud, aux États-Unis, alors que 22 états américains ont légiféré afin d’interdire l’imposition de quotas de constats. À Montréal, la Fraternité des policiers et policières de Montréal a déposé une plainte au Commissaire à la déontologie policière contre le directeur du SPVM dans le dossier des «bonis-Denis».

La Fraternité allègue que l’article 9 du Code de déontologie des policiers du Québec stipule que «le policier doit exercer ses fonctions avec désintéressement et impartialité et éviter de se placer dans une situation où il serait en conflit d'intérêts de nature à compromettre son impartialité ou à affecter défavorablement son jugement et sa loyauté.»

CONSTATS

Au KRTB, pour 2015, pas moins de 16 705 constats d’infraction au Code de la sécurité routière ont été donnés. À eux seuls, les patrouilleurs du poste autoroutier qui dessert une partie de l’autoroute 20 de Trois-Pistoles à Saint-Jean-Port-Joli et de l’autoroute 85 de Rivière-du-Loup à Saint-Louis-du-Ha! Ha! en ont remis 5 595.

Dans la MRC de Rivière-du-Loup, 2 305 constats ont été émis, pour 3 915 dans la MRC de Témiscouata. Dans la MRC des Basques, les policiers ont distribué 2 990 constats pour 1 900 chez leurs collègues de la MRC de Kamouraska.

À Rivière-du-Loup, on enregistre une diminution du nombre de constats émis au cours des douze derniers mois. Une baisse qui s’explique en partie par le démantèlement de l’équipe «Multi», une équipe composée de patrouilleurs dont la principale affectation visait le respect du Code de la sécurité routière.

La SQ soutient avoir privilégié la prévention, notamment d’accident, à la répression.

Publicité