Publicité
12 mars 2016 - 11:04

Acériculture : pétition pour revoir les recommandations du Rapport Gagné

Toutes les réactions 5

Biencourt – Les conclusions du Rapport Gagné quant à la levée de la gestion de l’offre en acériculture continuent de faire réagir l’industrie acéricole, notamment dans l’Est du Québec. Une pétition est d'ailleurs en ligne pour demander une révision approndie de ses recommandations. 

L’abolition du contingentement et le retour à la libre mise en marché de la production, préconisés dans le rapport, seraient catastrophiques pour la filière acéricole régionale. Ces mesures mettraient en péril les producteurs, les transformateurs, les entreprises acéricoles à vocation touristique ainsi que les 1 300 emplois qui en découlent au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, dont près de 800 au Témiscouata seulement.

Les intervenants régionaux du milieu acéricole se mobilisent donc en défaveur des recommandations du Rapport Gagné, qu’ils jugent déraisonnables et fondées sur des données erronées. Déjà, des instances économiques et politiques du Bas-Saint-Laurent ont entrepris des démarches afin d’obtenir l’écoute directe du Premier ministre Philippe Couillard. Il est possible de signer dès maintenant une pétition mise en ligne par le Club d'encadrement technique en Acériculture de l'Est. La date butoir est le 9 juin. 

Outre la révision des recommndations du Rapports, les signataires de la pétition demandent au gouvernement « de laisser le soin aux acteurs crédibles de la filière acéricole québécoise de poursuivre l’amélioration des piliers du système actuel de mise en marché du sirop d’érable québécois, dont le contingentement acéricole, l’Agence de vente et la réserve stratégique de sirop d’érable ».

APPUIS SIGNIFICATIFS

Consciente des enjeux pour la région, la MRC de Témiscouata s’est rapidement positionnée contre les conclusions du Rapport Gagné après son dépôt et sa publication. Depuis, toutes les municipalités du Témiscouata et plusieurs autres du Bas-Saint-Laurent ont emboîté le pas et signifié leurs préoccupations concernant les recommandations du rapport.

Pour leur part, des producteurs, des transformateurs, des équipementiers et plusieurs partenaires de l’industrie demandent au gouvernement de revoir l’ensemble des recommandations du Rapport Gagné et de laisser le soin aux acteurs crédibles de la filière acéricole québécoise de poursuivre l’amélioration des piliers du système actuel de mise en marché du sirop d’érable québécois dont le contingentement acéricole, l’Agence de vente et la réserve stratégique de sirop d’érable.

 

Publicité