Publicité
3 août 2015 - 13:29

Le rêve de Madeleine Magnan se réalisera

Marc Larouche

Par Marc Larouche, Journaliste

Twitter Marc Larouche

Rivière-du-Loup - L'histoire de Madeleine Magnan vous a touché, son «rêve de mourante» vous a inspiré. Les témoignages de reconnaissance concernant cette ancienne infirmière atteinte d'un cancer fulgurant et ce qu'elle voulait accomplir avant de mourir sont venus de partout. Grâce à vos dons et votre générosité, le rêve dont elle a fait part à Info Dimanche une journée avant sa mort se réalisera.

«L'effet a été instantané. Aussitôt que l'article est sorti, les dons pour réaliser son rêve ont commencé à entrer et ça continue. Nous sommes très contents», affirme Hubert Lafortune, président de la Fondation de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB à Rivière-du-Loup.

Alitée à la Maison Desjardins depuis quelques jours, Madeleine Magnan a eu un rêve: aider à  améliorer le confort de ceux et celles qui devraient y séjourner. Par l'intermédiaire de son amie, Suzette de Rome, elle a contacté le signataire de ces lignes pour lancer un appel à tous.

«Il y a des rêves d'enfant, moi j'ai un rêve de mourante», disait-elle. La Fondation de la Maison Desjardins l'a informée qu'ils auraient bien besoin de deux fauteuils d'aisance. L'appel lancé par Madeleine à ses amis d'amasser 850 $ pour se les procurer, a trouvé plusieurs paires d'oreilles attentives.

«Jusqu'ici, plus de 1 200 $ ont été amassés et ça continue d'entrer. C'est amplement suffisant pour réaliser le désir de Mme Magnan. Les deux chaises sont déjà commandées», ajoute M. Lafortune, qui explique cet engouement par l'attachement que les gens portent à la Maison Desjardins.

«Plus de 800 personnes y sont passées depuis l'ouverture. Lors de notre tournoi de golf cette année, nous avons amassé 195 000 $. C'est du jamais vu pour un organisme de la sorte. J'en profite pour remercier toute la population».

Madeleine Magnan est décédée le jour même de la publication de l'article. Si elle n'a pas vu sa réalisation de son vivant, son «rêve de mourante» se concrétisera.

 

 

Publicité

Commentez cet article