Publicité
3 juin 2015 - 06:28

Des futurs étudiants de l’ÉNA survolent Rivière-du-Loup

Quatre futurs étudiants de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), originaires du Bas-Saint-Laurent, se sont envolés au dessus de Rivière-du-Loup ce lundi 1er juin. Une initiative originale de l’établissement collégial qui s’inscrit dans une tournée des régions du Québec pour célébrer son 50e anniversaire.

Depuis le 30 mai et jusqu’au 6 juin, l’ÉNA se promène aux quatre coins du Québec avec son RV-6A, un avion entièrement construit par les étudiants (environ 1 200) sur une période de 15 ans. L’objectif? Accueillir de façon festive ses prochains étudiants.

« On tenait à souligner de manière spéciale le 50e anniversaire […] Comme nos étudiants proviennent de partout au Québec, c’était naturel pour nous de nous porter à leur rencontre et de leur donner un avant-goût enthousiaste de leur future école », a déclaré Frédéric Busseau, conseiller en communication à l’ÉNA.

Originaire de Notre-Dame-du-Portage, Christophe Lalonde avait les yeux pétillants en regardant les différents modèles d’avions déployés sur le terrain de l’aéroport. Le jeune homme débutera cet automne une technique d’avionique à cette école du cégep Édouard-Montpetit, située dans la région de Montréal.

« Je trouve ça bien qu’ils viennent ici. On peut rencontrer certains des professeurs et c’est le fun. Je ne pense pas qu’il y a beaucoup d’écoles qui donnent des tours d’avion à leurs étudiants! J’ai hâte de commencer », a-t-il indiqué, souriant. Il était accompagné lors de l’évènement de Martin Racine de Rimouski et de Samuel et James Adams de Sainte-Luce.

Accueillis par deux enseignants et deux étudiants actuels de l’école, les nouveaux étudiants ont effectivement eu l’opportunité de vivre une expérience de vol dans un petit aéronef. Si James Adams a gagné le tirage amical qui allait décider lequel d’entre eux allait essayer le RV-6A, les autres ont pu se consoler en apprenant qu’ils allaient faire un tour de CESSNA 172, piloté par deux étudiants membres de l’Aéro-Club de l’école.

« C’est assez impressionnant de voir qu’à la fin de nos études, on a les connaissances pour construire un petit avion », a indiqué Christophe, emballé.

Après Sherbrooke, Saint-Georges, Québec et Rivière-du-Loup, la tournée des régions de l’ÉNA se poursuit à Alma, Trois-Rivières, Mirabel et Gatineau. Grâce à cette initiative, l’école, qui offre les techniques de maintenance d’aéronefs, d’avionique et de génie aérospatial, espère recruter plusieurs autres étudiants provenant d’un peu partout au Québec.

Publicité

Commentez cet article