Publicité
6 septembre 2014 - 12:27 | Mis à jour : 7 septembre 2014 - 21:22

145 000$ amassés lors du Défi Everest St-Pierre

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Rivière-du-Loup - Plus de 600 personnes, réparties en 43 équipes, ont relevé samedi le Défi Everest St-Pierre à Rivière-du-Loup. Dans la bonne humeur malgré le temps gris, les montées de la côte St-Pierre se sont succédé au rythme de la musique, des rires et des conversations.

Leur défi : gravir chacun 150 fois la côte Saint-Pierre, soit 8 848 mètres, soit l'équivalent de l'altitude du mont Everest.

  >> ALBUM PHOTOS

 

Des montants impressionnants ont été amassés par diverses équipes inscrites dans le cadre de ce Défi Everest St-Pierre. L’équipe de Premier Tech, de la capitaine Jacynthe Doiron, a fait la meilleure récolte, soit  5 400 $. Celle des Porteurs d’Espoir (Victor Hayden) a terminé deuxième à ce chapitre avec une cueillette de 4 510 $, suivie de La Coop – La force d’un réseau (Maryse Labrie) avec 4 252,75 $, de Prelco (Jean-Philippe Soucy) avec 4 090 $ et du groupe Au bout de soi (Maryse Castonguay) avec 3 877, 01 $.

145 000 $

À sa première édition, en novembre 2013, le Défi Everest St-Pierre avait permis d’amasser 57 000 $ avec 18 équipes inscrites et 245 participants. Quelque 54 000 $ avaient été retournés dans la communauté. À la conclusion de la deuxième présentation de ce grand happening sociosportif et humanitaire, samedi après-midi, le penseur et coordonnateur de cet événement santé unique dans la région, Yvan L’Heureux, parlait d’une récolte de 145 000 $.

Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, prenant la parole à l’issue de ce deuxième Défi Everest St-Pierre, soulignait fièrement que cet événement représentait une vitrine de visibilité extraordinaire pour la ville qu’il dirige depuis maintenant près d’un an. Son prédécesseur Michel Morin avait tôt le matin relevé le défi en compagnie d’Yvan Thibault au sein de l’équipe de Prelco.

RÉGIS MALENFANT

Un des témoignages les plus percutants a été celui de Régis Malenfant, président de ce deuxième Défi Everest St-Pierre, qui a effectué 17 montées de la rue St-Pierre. Maintenant âgé de 77 ans, M. Malenfant a vécu les affres d’un arrêt cardiaque en 1996 et à son retour à la santé, il s’est mis résolument à la pratique de la marche avec comme résultat qu’il s’est payé une balade en espadrilles pas du tout évidente de près de 24 kilomètres, ce samedi 6 septembre.

Valérie et Mélissa Berger, de Berger, partenaire Sommet du Défi Everest St-Pierre, expliquaient en quelques mots que cet événement allait de pair en tout point avec les valeurs que véhicule l’entreprise dont elles font partie : famille et solidarité.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Très bel article mais svp corriger le nom de la capitaine de Premier Tech c`est Jacinthe Doiron et non Dorion .

    Merci beaucoup !

    Jacinthe - 2014-09-07 19:47