Publicité
11 août 2014 - 10:06 | Mis à jour : 13:22

Le Corégone ne traversera pas avant mercredi

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet
Toutes les réactions 2

Saint-Juste-du-Lac - Le traversier Le Corégone, qui assure la liaison entre Notre-Dame-du-Lac et Saint-Juste-du-Lac, est forcé de rester à quai ce lundi et mardi, en raison d'un manque de personnel. C'est que l'un des deux mécaniciens qui opère le navire est malade depuis le retour de la traverse le 25 juillet.

« C'était l'autre mécanicien qui travaillait depuis 10 jours, à double quart. Il était temps de lui donner un repos. On en profite aussi pour procéder à l'inspection des équipements de levage, étape obligatoire pour Transport Canada », relate Jean-Jacques Bonenfant, président de la traverse.

HORAIRE

L'horaire régulier reprendra ce mercredi 13 août. L’horaire du Corégone est le suivant : du lundi au vendredi, de 7h30 à 21h, avec départs de Saint-Juste-du-Lac à la demie de l’heure et de Notre-Dame-du-Lac aux heures. Le samedi, de 8h30 à 21h et le dimanche de 10h30 à 21h.

M. Bonenfant ajoute que ce genre de situation est fréquente cette année et ce, sur beaucoup de traverses au Québec. « Il y a pénurie de main-d'oeuvre au niveau des mécaniciens avec brevet. Quand on a ouvert le poste, on n'a pas reçu une tonne de C.V. C'est certain que nous sommes toujours ouvert à recevoir de bonnes candidatures », indique-t-il.

ACHALANDAGE

En fonction depuis une dizaine de jours, Jean-Jacques Bonenfant précise que le Corégone attire déjà son lot de passagers. « On peut dire que c'est positif jusqu'à maintenant. Évidemment il faudra attendre la fin de la saison pour regarder les chiffres. Mais on peut déjà affirmer que du mercredi au dimanche, les grosses journées, nous transportons bon nombre de gens qui fréquentent le Parc national du Lac-Témiscouata. »

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Comment vendre un service quand celui-ci n'est pas disponible quand le besoin se fait sentir?
    Depuis le temps que le traversier était au rancart, il me semble que son retour aurait faire des flammèches et créer un engouement particulier...surtout avec la venue du monde acadien dans la région.
    Ce service n'a jamais eu autant d'importance que maintenant et pour l'avenir et l'absence d'un mécanicien ne peut justifier que le traversier soit à l'arrêt.
    L'amateurisme de nos dirigeants démontre qu'il est plus que temps de penser des solutions permanentes avec les.....bonnes personnes. L'improvisation n'est pas permise dans le cas présent.

    Le pointu - 2014-08-14 09:15
  • Il était vide la majeure partie du temps de toute façon.

    bob - 2014-08-11 23:33